Annonce : GAME - Entre nos corps

Portrait de SHKareshi
Actus proposée par SHKareshi
Le mer, 29/11/2017 - 13:07
Catégories : 

Chez Akata, l'année 2018 sera clairement placée sous le signe du shôjo adulte ! Grâce au succès de Perfect World, mais aussi d'autres titres pointus de notre catalogue, nous sommes désormais en mesure de développer notre ligne éditoriale vers ce genre qui nous tient à coeur. Le titre que nous vous annonçons aujourd'hui est, à bien des égards, un véritable événement. D'abord car il marque le début de notre nouvelle collaboration avec Hakusensha (éditeur de Fruits Basket, Otomen, Vampire Knights…), mais aussi car il s'agit d'un des plus gros succès éditoriaux sur le paysage shôjo de ces dernières années au Japon ! Ce titre s'est même imposé dans le top 5 des meilleurs démarrages shôjo de 2016 au Japon, et comme le meilleur lancement de son éditeur la même année. C'est donc avec un plaisir évident que nous vous annonçons aujourd'hui la publication,  en mars prochain, du premier tome de GAME ~ Entre nos corps ~ de Mai Nishikata.

Résumé : Sayo Fujî, 27 ans, est cadre dans un cabinet comptable. Aussi brillante qu’efficace, elle subit le regard désapprobateur de la plupart des hommes qui l’entourent, qui la jalousent ou acceptent mal qu'une femme se consacre autant à sa carrière professionnelle. Sous ses dehors implacables, Fujî en souffre, comme elle souffre de la solitude qui régit son existence dans l’intimité. Mais l’arrivée d’un nouvel employé au sein de l’entreprise où elle travaille pourrait bien changer la donne. En effet, Ryôichi Kiriyama est à peine engagé qu’il propose à la jeune femme de coucher avec lui. D’abord choquée, Fujî finit par accepter de dépasser les limites d’une simple relation professionnelle, sans pour autant éprouver de sentiments à son égard. Commence alors un étrange jeu entre les deux collègues, entre domination et plaisirs…

GAME~Suits no Sukima~ © Mai Nishikata 2016 / HAKUSENSHA, Inc.

Trop souvent, dans les shôjo mangas, la question de la sexualité est mal abordée. Ou en tout cas, avec trop de légèreté. Dans GAME~ Entre nos corps ~, série ouvertement sensuelle et érotique, Mai Nishikata a l'intelligence d'en faire son sujet central, et cela en mettant en scène des personnages adultes. Avec une grande finesse psychologique, elle décrit les doutes, les errances, mais aussi les plaisirs d'un femme qui cherche sa place dans le monde contemporain, tout en refusant les compromis que tente de lui imposer la société patriarcale. Elle étudie du même coup les rapports de domination (ou pas ?) entre deux personnages qui ont décidé de se donner du plaisir mutuellement, sans s'engager pour autant. Mais à ce petit jeu, ne risquent-ils pas de se brûler les ailes ? Loin d'oeuvres gratuites ayant pour unique but d'émoustiller les lectrices et lecteurs, le manga de Mai Nishikata pourrait bien s'imposer comme fer de lance d'un renouveau éditorial, prouvant du même coup que la littérature érotique (au sens large du terme), peut s'avérer tout aussi qualitative que le reste. En tout cas, une chose est sûre : les femmes japonaises, à travers le média qu'est le manga, ont encore beaucoup de choses à nous dire… Sur elles-mêmes, sur la société, sur le monde en général. Et chez Akata, on compte bien continuer à leur donner la parole !

GAME - Entre nos corps -

Sayo Fujî, 27 ans, est cadre dans un cabinet comptable.

NISHIKATA Mai

Née un 27 novembre. Groupe sanguin : A

Elle débute sa carrière de mangaka en 2001, avec une histoire courte intitulée "Chô" (lit.: Papillon) dans le magazine "The Hana to Yume".

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Entrez les caractères qui apparaissent dans l'image.

© 2017 AKATA. Tous droits réservés.