Annonce : Ce qu'il n'est pas

Portrait de SHKareshi
Actus proposée par SHKareshi
Le lun, 04/03/2019 - 13:34
Catégories : 
On continue nos annonces Young Novel, avec un titre qui pourrait autant surprendre que faire des heureuses et des heureux ! Notre prochaine saga, Ce qu'il n'est pas, est en effet signée par Bingo Morihashi, le scénariste désormais connu de Celle que je suis ! Si le manga plaçait une femme transgenre au centre de l'histoire, et en narratrice principale, la série de romans fonctionne "en miroir", en mettant en scène un personnage principal hétérosexuel, qui va vivre aux côtés d'un homme transgenre. Le tout se déroulant, cette fois-ci, de nos jours…

Il y a beaucoup de choses à dire, sur cette saga... Par où commencer ? À n'en pas douter, il s'agit d'un titre qui s'intègre parfaitement dans notre ligne éditoriale ! Car en plus de la question de la transidentité, Ce qu'il n'est pas se paie le luxe de se dérouler... en province ! Mirai et Shirô, tous deux Tokyoïtes, vont devoir s'habituer à un autre style de vie en décidant de suivre leur scolarité loin de la capitale. La saga est très ancrée dans son environnement - la région de Hiroshima - ce qui n'était pas pour déplaire à un éditeur de campagne comme nous. Loin des "isekai" et autres light novels se déroulant dans des univers purement fictifs, Ce qu'il n'est pas nous ramène dans la description d'un quotidien bien réel. D'ailleurs, tout au long des 6 volumes qui constituent la saga, on suivra l'évolution des personnages, au fil de leurs années lycée. Les tomes sortiront donc au fil des saisons : la rentrée scolaire ayant lieu en avril au Japon, le premier opus est prévu pour le printemps, le second pour la fin de l'été 2019 (saison où se déroule le tome), et ainsi de suite.

La publication de cette série s'est déroulée au Japon de 2014 à 2016, mais a connu quelques difficultés. Car malgré un vrai succès d'estime, l'œuvre a déstabilisé une part du lectorat masculin hétéro, plutôt habitué aux light novels avec des personnages féminins sexy et/ou mignons. Or, le décalage entre les couvertures japonaises et le caractère bien trempé de Mirai (qui malgré sa sexualisation sur les illustrations originales, est bel et bien un homme trans) n'a pas été du goût de tout le monde, et les ventes n'ont pas suivi autant qu'aurait pu l'espérer l'éditeur... La série a failli être interrompue, sans fin, au tome 5. Mais finalement, grâce au soutien des lecteurices, l'auteur a pu y apporter une conclusion en bonne et due forme dans un sixième et ultime opus.

À ce sujet, nous sommes bien évidemment obligés de commenter les choix de couverture. Cette fois-ci, nous n'utiliserons pas du tout les illustrations des couvertures japonaises, pas même en supplément à l'intérieur des volumes. Ce choix a bien sûr été fait avec l'accord (et même la bénédiction !) des ayants droit. En effet, la sexualisation excessive du personnage de Mirai, comme s'il s'agissait d'une femme sur les images, n'était ni représentative de la qualité du contenu, ni respectueuse des concerné·es. Au Japon, à l'époque, les light novels s'adressant surtout à des lecteurs cis-hétéros, les choix avaient été faits dans ce sens-là. Mais la réalité de la France fait que nous avons préféré créer un concept de couverture complètement différent. En outre, les réactions de certains lecteurs au Japon confirment sans aucun doute la pertinence de ce choix.

Pour les Éditions Akata, il s'agit donc d'un gros risque et enjeu du label Young Novel, car avec un total de 6 tomes, la saga va proposer quelque chose de très différent de ce à quoi sont habitués les lecteurs de light novels. D'un autre côté, en plaçant la narration du point de vue d'un personnage cis-hétéro (qui ne se comportera pas toujours bien), le titre pourrait ne pas intéresser les concerné·es. Pourtant, il nous semble important de continuer à mettre en avant ce genre d'ouvrages, et c'est avec beaucoup d'affirmation et d'enthousiasme que nous proposerons ce titre prochainement.

Ce qu'il n'est pas

Shirô, fatigué de vivre entouré de ses sœurs et de sa mère, a décidé de finir ses études en internat, loin de Tokyo !

MORIHASHI Bingo

Né le 2 mars 1979. Romancier et scénariste originaire d'Hiroshima.

Commentaires (5)

Portrait de Sasha

Très bon choix pour la couverture, et merci pour ce résumé et ces explications sensibles, tolérantes, qui donnent de l'espoir pour une évolution dans le bon sens de la société.

Par contre, vous devrez éduquer les sites reprenant votre titre, par exemple Nautiljon https://www.nautiljon.com/light_novels/ce+qu-il+n-est+pas.html qui propose quant à lui un résumé choquant, extrêmement transphobe, parlant du personnage principal, un homme transgenre, en "elle" tout le long, disant de plus qu'il "croit être un homme". Je veux croire qu'il s'agit de bêtise, de manque d'éducation plutôt que de méchanceté.

Mais je pense qu'Akata aura fort à faire pour empêcher ce titre prometteur et bien à l'image du reste de son très beau, très tolérant catalogue, d'être présenté de façon transphobe comme ici — ce qui va à l'encontre du projet, je crois.

Portrait de Sasha

Nous sommes plusieurs à avoir demandé la modification de la fiche réalisée par Nekya sur Nautiljon, mais nous avons tous été censurés par Nekya, modératrice également dans la section light novels, qui a supprimé nos commentaires. De plus, elle nous a répondu en message privé que nos demandes étaient des actes de SJW et que nous voyions le mal partout, tout en refusant de changer les pronoms et les propos transphobes dans la fiche + en refusant d'accepter le résumé officiel d'Akata envoyé par un des membres en remplacement (puisqu'on peut proposer des modifications). Enfin, elle a fermé les commentaires sous la fiche de l'ouvrage afin de museler tous les protestataires.

Akata peut-il faire quelque chose? Car en l'état, la fiche de Nautiljon est transphobe et blesse des personnes transgenres directement concernées par le light novel.

Portrait de SHKareshi

Oui, nous avons vu et suivi l'évolution de la situation. Je ne suis pas sûr que nous ayons un contact direct chez Nautiljon, mais on va regarder ça. On ne promet rien, mais on essaie !

Portrait de Sasha

Merci beaucoup. Nous avons les captures d'écran des commentaires demandant la modification et des réponses faites par la modératrice pour les censurer si besoin.

Portrait de Gabriell

J'ai acheté ''Ce qu'il n'est pas'' et je l'ai terminé en moins de vingt quatres heures. Je suis très satisfait.e de ce nouveau format et nouvelle catégorie de livres dans ce livre des éditions Akata.
Le roman est léger et agréable à lire. Tous les évènements du livre se suivent de manière fluide. Le style de l'auteur est joli à lire. C'est la première fois que je lis une de ses oeuvres. Les thèmes de l'histoire sont originaux et raconter avec sincérité. Le personnage principal (Shirô) est adorablement attachant. Le livre possède un nombre de pages quasiment idéale. Je n'ai que pas de reproches qui me viennent.
Je vous conseille fortement ''Ce qu'il n'est pas''. Et je tiens à féliciter Akata pour ce choix de traduction et aussi l'auteur pour son travail incroyable.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

© 2017 AKATA. Tous droits réservés.