Julia le 18 09 2020 13:02

Coucou !

J'étais effectivement bien à côté de la plaque lors de la prédiction dans mon précédent commentaire. :p
Mais tant mieux, découvrir de nouvelles autrices est une très bonne chose.

Mystery Bonita semble être un magazine très sympathique ; et ce manga en particulier.

Cette histoire de société contrôlée me fait pas mal penser à Terra e… et Ju-Oh-Sei, le côté action en moins a priori (?). Surtout avec votre accroche "Je voulais seulement revoir la Terre" pour le premier ^^.
Je dois dire que mis-à-part les deux du dessus je connais plutôt la lignée Hagio/Shimizu/Hiwatari en terme de shōjo/SF, donc ça m'intrigue beaucoup.

Bref bref bref, j'ai particulièrement hâte de le lire !
Et merci encore pour votre abnégation à nous offrir des œuvres inhabituelles pour le marché francophone.

Nathaloe le 15 09 2020 09:33

Bonjour
J'adore ce manga ! Quand est-ce sort la suite en librairie ?

Patrick le 12 09 2020 09:54

Bonjour et excusez moi d'intervenir dans votre discussion mais je trouve personnellement que le mot avouer est plus juste.
D'accord, on se révèle à soi même, être homosexuel, transgenre, bi.... C'est à dire que, comme on peut voir se révéler une image dans le bac de développement, lorsque l'on fait de la photographie, on découvre sa propre image, sa propre identité en grandissant. On ne l'a révèle pas au monde. Par contre on se confronte à la "normalité" de ce dit monde.
Quand on révèle un secret, une histoire, c'est généralement dans la dimension publique : on révèle un secret sur tel personnage ou sur telle affaire, connus de tous.
Avouer, dans le contexte présent comme dans son emploi commun, hors juridique, est une révélation intime que l'on fait à quelqu'un en qui on sait que l'on peut faire confiance, ou en qui on espère pourvoir faire confiance. Il y a souvent une part de doute quand à la réaction de l'autre. "Il faut que je t'avoue quelque chose, je suis homo"
Et en général, c'est avec une boule au ventre parce qu'il y a confrontation avec la norme et qu'on ne peut savoir à l'avance jusqu'où son interlocuteur(trice) est détaché de cette norme. Annoncer son identité sexuelle est généralement un moment difficile, souvent même traumatisant.
C'est peut-être très personnel comme point de vue, mais révéler son homosexualité reviendrait à dire que l'homosexualité est parfaitement admise, banale dans notre société. Or, vivant dans un environnement provincial, dans une petite ville loin de la capitale, je ne peux que constater que l'homosexualité n'est pas banal et que d'en parler c'est toujours un peu passer au tribunal. J'ai même l'impression parfois que c'est plus difficile d'en parler aujourd'hui qu'il y a 20 ans.
Mais dans l'idéal, je suis d'accord avec vous, on devrait révéler son homosexualité voir mieux, ne même pas à avoir à se justifier de son attirance sexuelle, car tenant du détail des plus banal.
Merci de votre compréhension.

SHKareshi le 11 09 2020 11:36

Ah ah ah, on ne va pas s'en plaindre :) Merci beaucoup pour la confiance, et la série devrait bien vous détendre !

Rieg Davan le 11 09 2020 07:24

J'ai tout acheté en fin de compte...

Rieg Davan le 11 09 2020 07:14

Craqué du coup j'ai acheté (en numérique) les 2 premiers + mes commandes du mois avec Les Chroniques d'Azfaréo et Running Girl

Rieg Davan le 11 09 2020 06:50

Mince, très jolie cover ; je vais me pencher sur ce titre

Rojaro91 le 09 09 2020 14:57

Introuvable comme le tome 15..

Rojaro91 le 08 09 2020 15:39

Bonjour,
Je recherche moi aussi partout ce tome 15 mais il est toujours indisponible. Avez-vous des nouvelles de l’imprimerie car cela est vraiment dommage d’avoir un tome manquant au milieu de sa collection ^^.
En vous remerciant d’avance de votre réponse.
Cordialement

SHKareshi le 02 09 2020 19:10

Jusqu'à preuve du contraire, "la musique" existe toujours, et existera toujours. Le cinéma… c'est un autre débat. Mais de nouveaux modèles de financement qui permettent des prises de risques en création. Reste la question des disquaires, des salles de cinéma… C'est aussi un autre débat. Mais la non-régulation des prix et la logique du "blockbuster", l'arrivée de la "grande distribution" sur certains secteurs, c'est surtout ça, qui a modifié toutes les logiques de diffusion/distribution.

En l'occurence, sur le support "livre", et spécifiquement sur le "manga" (le seul qu'on maîtrise), un système de prépublication comme on le fait est, au contraire, complètement vertueux sur les ventes papiers, et contribue à construire une réputation (bien réelle) à des séries. Au contraire, donc, cela aide les ventes papiers.