Interview Ascension

interview ascension

Rencontre avec Pierre-Henri Paillasson, Directeur Technique National de la FFME

Après avoir été guide de haute montagne, puis entraîneur de l'équipe de France d'escalade pendant dix ans, Pierre-Henri Paillasson est aujourd'hui « DTN » (soit Directeur Technique National) au sein de la Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade (FFME). Il est notamment responsable des athlètes de l’équipe de France et a accepté de répondre à nos questions. Pour tout savoir sur la FFME, qui s'est associée aux Éditions Delcourt à l'occasion de la sortie en France d'Ascension, c'est par ici...

Quelle évolution avez-vous constaté ces dix dernières années quant au succès et à la reconnaissance des sports et activités de montagne ?

La grande évolution de ces dix dernières années est la construction de structures artificielles d’escalade (SAE) partout en France. D’un développement axé initialement uniquement dans le sud de la France, l’escalade se développe maintenant sur tout le territoire. Cette multiplication des SAE participe sans aucun doute au développement très important de l’escalade, que ce soit dans nos clubs, mais aussi dans les écoles, les lycées et les collèges. Quant au bilan de l’année écoulée, il confirme la vitalité de notre fédération et de l’activité escalade. En effet, la FFME a connu cette saison encore une augmentation du nombre de ses licenciés et pratiquants. Nos clubs ont été une nouvelle fois pris d’assaut par des passionnés, ce qui est de très bon augure pour les années à venir.

Les championnats du monde d'escalade 2012 seront organisés à Paris. Qu'en attendez-vous ?

L’obtention de cet événement sportif international à Paris est à la fois une chance pour notre fédération et un défi. Ce sera l’occasion de promouvoir notre sport, en plein essor, et ses valeurs. L'escalade véhicule des valeurs deperformance, d’engagement, d’entraide et de responsabilité en matière de développement durable et d’éducation. Souhaitons que l’évènement se déroule aussi bien que le championnat d’Europe de Bercy 2008 – qui a mis en lumière les bonnes performances des athlètes français et a poussé d’autres grimpeurs à postuler aux portes de l’équipe de France – et qu’il nous aide à peser favorablement dans la balance pour l’arrivée de notre sport aux Jeux Olympiques de 2020 !

Quelle a été la motivation de la FFME pour s'associer, sous forme de partenariat, à la sortie en France du manga Ascension ?

Il s'agissait pour nous de participer à la promotion de l’escalade et de l’alpinisme à travers une œuvre de qualité, tant au niveau des images que des textes.

Le premier tome introduit les deux cadres de la pratique de l'escalade : indoor d'une part et sur rocher ou falaise d'autre part. Comment s'articule cette dualité dans la réalité ?

L’escalade est un sport à la fois indoor et outdoor. Les structures artificielles d’escalade et les falaises sont complémentaires. D’ailleurs nos athlètes ont besoin de s’entrainer sur les deux supports pour arriver au plus haut niveau. Beaucoup d’anciens membres des équipes de France se sont tournés, quelques années après leur carrière en compétition, vers la falaise et même pour certains vers la profession de guide de haute montagne.

Le manga vous a t-il semblé réaliste d'un point de vue technique ?

Le manga est tout à fait réaliste et c’est la raison pour laquelle la FFME s’est associée à sa sortie. Dans le cas contraire, la FFME n’aurait pas apporté sa caution. A titre personnel, j’ai été étonné par la précision des dialogues, sur des points très techniques de l’activité d'escalade et de ses compétitions.

Y retrouve t-on des sensations que les pratiquants expérimentent ?

On retrouve beaucoup d’adrénaline dans ce manga. Le héros éprouve des doutes mais aussi la satisfaction d’avoir réussi, d'avoir atteint son objectif. Le héros est allé au bout de lui-même, et comme la plupart des grimpeurs, il dépasse ses limites.

La FFME en chiffres :

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à de jeunes gens curieux de s'essayer à l'escalade ou aux activités de montagne ?

L’escalade est un sport indoor et outdoor accessible à tous et à tout âge. Le mieux est de se rendre sur le site de la FFME (www.ffme.fr) ou dans le club le plus proche, et de s’inscrire afin de bénéficier de l’encadrement nécessaire à la pratique en toute sécurité, offert par le club à chaque débutant. Peut importe l’endroit où l’on débute, l’important est d’être bien encadré. La liste complète des 1 100 clubs de la fédération se trouve sur le site fédéral. Rejoignez les 82 000 licenciés FFME ! Nous vous donnons déjà rendez-vous en 2012 pour les championnats du monde d’escalade qui se dérouleront au palais omnisports de Paris Bercy, du 12 au 16 septembre 2012.

Propos recueillis par Akata.



Ascension

Buntarô Mori, lycéen ombrageux et solitaire, n'a jamais cherché à s'intégrer dans la société. La découverte de l'escalade et de l'alpinisme vont révéler en lui un talent inné !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Entrez les caractères qui apparaissent dans l'image.

© 2017 AKATA. Tous droits réservés.