Actualité du ven, 15/01/2016 - 12:42
Catégories : Akata

Après Les Pommes Miracles, l'histoire vraie d'un paysan en quête du naturel et Je reviendrai vous voir, deux récits complets racontant des histoires vraies, nous vous proposerons en février prochain un nouveau récit complet dans la même lignée : Sans aller à l'école, je suis devenu mangaka est tiré de l'expérience de son auteur, Syoichi Tanazono, qui a été pendant de longues années descolarisé. À une époque où, en France, l'institution scolaire est de plus en plus remise en cause, cette oeuvre soulève de véritables questions sur l'éducation et le système. Faut-il se forcer à rentrer dans la norme et s'intégrer à tout prix dans la société et l'école ? Rien n'est moins sûr… Syoichi Tanazono, en tout cas, dans ce récit de presque 300 pages, nous livre son expérience personnelle, faisant, du même coup, une entrée très remarquée dans le milieu de l'édition au Japon ! Véritable disciple spirituel d'Akira Toriyama, ce jeune mangaka pourrait bien faire parler de lui dans les années qui viennent !

Le jeune Masatomo aurait pu avoir une vie normale : jusqu'à son entrée à l'école primaire, il était en effet un petit garçon plutôt jovial. Mais hélas, en première année, sa trop colérique professeur lui donne un gifle particulièrement violente et pas du tout justifiée. Dès lors, la spirale infernale commence pour Masatomo, qui n'ose plus retourner à l'école : peur du regard d'autrui et des rumeurs, incapacité à sortir de chez lui, difficultés à s'intégrer et à se comporter naturellement avec les autres… Tous les ans, malgré les efforts de ses parents, mais aussi de nombreux professeurs et pédagogues, il n'arrivera jamais à suivre une scolarité ordinaire. Préférant passer ses journées chez lui, à copier des dessins de Dragon Ball… Et si, au fil des pages, une vocation salvatrice était en train de naître ?

Dans ce manga semi-autobiographique, Syoichi Tanazono, nous raconte avec justesse et émotion ses difficultés d’intégration à l’école… Un oeuvre importante, à n’en pas douter, qui nous rappelle l’importance de l’Art dans l’éducation. À noter qu'Akira Toriyama signe, en fin d'ouvrage, une postface.

Une actu à propos de

Commentaires

Tom Foley le 29 01 2016 17:06

Je pense que cela peut être intéressant de lire ces deux manga (LES POMMES MIRACLES et SANS ALLER A L'ECOLE JE SUIS DEVENU MANGAKA)qui sont en plus des histoires vraies.

l'otaku poitevin le 23 02 2016 14:11

Oeuvre intrigante de par les thématiques particulières, la phobie scolaire, car à priori ça parle de ça et de la réussite (non orthodoxe) dans le milieu du manga. Réussite dans le sens entrée dans ce milieu qui semble difficile d'accès.

Laissez un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.